Inflation des riches et inflation des pauvres …

la fabrique à gilets jaunes

Le chiffre vient d’être publié : l’inflation, la hausse moyenne des prix à la consommation, a ralenti en 2019 par rapport à 2018. Elle est de 1,1 % pour 2019. Bonne nouvelle pour les consommateurs ? Ben, ça dépend lesquels !
En effet, tous les secteurs et tous les produits n’ont pas augmenté de la même façon et l’inflation moyenne cache des disparités importantes.
Or, ce sont les consommations liées aux « dépenses contraintes », c’est à dire aux besoins fondamentaux (se nourrir, se loger, se chauffer et se déplacer …) dont le prix augmente plus que la moyenne. En 2019, l’augmentation des prix alimentaires a été de 2,5 %, soit plus du double de la hausse moyenne des prix. La hausse des prix de l’énergie a été plus modérée mais elle aussi au dessus de la moyenne (1,3%). Surtout, elle fait suite à une très grosse augmentation l’an dernier (9,7%). Je n’ai pas l’évolution des prix des loyers en 2019, mais vu l’évolution des prix du foncier et le fait que le gouvernement actuel a annulé les mesures d’encadrement des loyers mis en place par Cécile Duflot …
Et plus on est pauvre, plus le part du revenu consacré à aux besoins fondamentaux, donc à la survie, est importante. Et comme l’augmentation des bas revenu ne suis pas, le reste à vivre s’érode d’année en année. Pour le dire autrement, une partie de plus en plus importante de nos concitoyens glisse de la vie à la survie, et à une survie de plus en plus compliquée… La fabrique à gilets jaunes n’est pas prête de se tarir !

La sobriété contre la pauvreté

Et puis, au passage, cela valide les politiques que j’ai et que nous, les écologistes, avons porté au Grand Lyon : isolation des logements pour consommer moins d’énergie, plus de transports collectifs, de marche et de vélo pour se déplacer – modes moins gourmands en énergie donc moins chers, relocalisation de la production et de la consommation des produits agricoles dans le double objectif de permettre aux agriculteurs de vivre correctement et à chacun d’avoir accès à des aliments de qualité à prix abordables … Le choix de la sobriété plutôt que faire l’autruche sur l’augmentation de la pauvreté. L’écologie est sociale.

https://amp.lefigaro.fr/flash-eco/l-inflation-a-ralenti-en-2019-apres-trois-annees-d-acceleration-20200115