2019, l’action après la révolte ?

Face à la crise écologique, notre société occidentale est en ce moment travaillée par les trois étapes habituelles d’un deuil : déni, révolte ensuite et enfin réorganisation. Déni du réchauffement climatique par les oligarchies, désespoir et la violence de la révolte des gilets jaunes … Mais la véritable nouveauté de l’année écoulée, c’est le succès des marches pour le climat et de la pétition pour exiger que l’État tienne ses engagements de lutte contre le réchauffement. Concrètement, changement de génération aidant, le processus de réorganisation sociétal commence à être visible. Je le constate dans mon activité d’élu de la métropole de Lyon : les initiatives et les alternatives naissent de partout, à tel point qu’il est difficile de les recenser !
Pour autant, les obstacles politiques vont se multiplier et nous avons des batailles importantes à mener pour permettre le changement auquel nous aspirons. Il faut d’abord de nouvelles règles au niveau européen, pour empêcher par exemple la privatisation du vivant au profit de quelques firmes, ou des traités écartant les normes écologiques ou sociales au profit de cette concurrence « libre et non faussée » qui nous tire tous vers le bas … Il faudra aussi que les collectivités locales soient le moteur de relocalisations agricole, énergétique, économique qui restent fidèles aux valeurs républicaines d’universalité et de solidarité, et non pas une fermeture au monde et aux autres humains. Mais pour la première fois en 30 ans d’engagement dans le mouvement écologiste, j’ai le sentiment que le nombre va parler pour nous.
Nous avons une course contre la montre à gagner. Il y aura des batailles perdues et des dégâts inévitables. Mais nous pouvons reconstruire un avenir… pour nous mais aussi pour nos enfants.
Alors bonne année à toutes et à tous … et au boulot !

1 Réponse

  1. martin-cocher dit :

    Excellente approche. Bravo, et meilleurs vœux de réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *